© 2023 by The Food Feed. Proudly created with Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Instagram - White Circle

Le vallon d'Aiguebrun [Luberon #2]

Notre seconde randonnée dans le Luberon sera une marche d'environ 12 km, assez simple, avec un dénivelé de 300 m. Son départ se fait depuis le petit village de Buoux. Il fait un temps superbe et un habitant du village ne manque pas de nous dire que la journée s'annonce très chaude. Les premiers km se feront dans une ambiance bucolique et nous longerons le bord des falaises de Buoux. Courageux mais pas téméraires, nous admirons la vue sans trop s'approcher du précipice. Le panorama est exceptionnel.

Nous progressons dans notre ballade et entamons une descente pour rejoindre la rivière au pied du ravin de l'enfer. Pour nous, cela se rapproche plutôt du paradis. La descente au travers des feuillus et des conifères nous permet de faire un circuit ombragé où l'air frais est un vrai bonheur. Le soleil étant bientôt à son zénith, nous nous sentons chanceux.

Le chemin que nous empruntons est une ancienne voie Romaine très bien conservée. Les pavés que nous foulons sur une assez longue distance, nous font relever le travail remarquable accompli en ces temps.

Enfin, nous apercevons la rivière avec son beau nuancé de couleurs. Ses vasques naturelles nous donnes l'envie de nous baigner mais la saison est encore un peu fraîche pour nous laisser tenter.

Après un court temps pour nous rafraîchir, nous entamons notre remonter, quittant ainsi la voie Romaine pour laisser place à de nouveaux paysages typiques du coin. Nous croisons sur notre route quelques bories (maison en pierre sèche), celles-ci servaient autrefois de cabanes au centre de terres exploitables et contenaient le nécessaire utile à l'agriculteur. Nous ferons notre pause repas dans le village de Sivergues ou nous nous laisserons tenter par une courte sieste au soleil.

La suite de notre randonnée nous fera découvrir une fois de plus les spécificités de cette belle région, notamment des habitations troglodytes ainsi que de larges champs de lavandes à perte de vue.

La fin de notre parcours nous oblige à emprunter une route goudronner mais cela n'entachera en rien notre ballade, puisque sur plus de 3 km, nous n'aurons croiser aucune voiture. Jusqu'à l'arrivée nous longerons des forêts de pins et de cèdres, nous faisant croire une fois de plus, que nous étions seul au monde.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now