© 2023 by The Food Feed. Proudly created with Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Instagram - White Circle

J7 : El Acebo - Ponferrada

Haaaaa le 7e jour, celui où même Dieu s'est reposé ! Mais pas toi pèlerin, toi tu décides plutôt de faire 17 km après une nuit bien courte.


Notre parcours du jour va nous conduire jusqu'à Ponferrada. Avec notre belle chambre double, nous avons eu droit à un petit déjeuner copieux, nous en avons donc bien profité. Mais contraintes aux horaires de l'auberge, cela nous a fait partir d'Acebo assez tard. Nous ne nous sommes mises en route que vers 7h20.


Sous nos yeux, 10 kilomètres de descente nous attendent au milieu des cailloux. On comprend vite lorsque l'on ne marche longtemps que tout ce que l'on monte, on finit par le redescendre ! Ce qui est assez impressionnant, c'est que bien que 17 km nous sépare de notre arrivée, nous voyons déjà de là où nous sommes, notre point de chute. Les genoux et les pieds continuent d'en prendre un coup mais nous sommes maintenant des guerrières et nous avançons silencieusement. La luminosité est plutôt agréable et nous ne faisons plus attention à la chaleur du soleil, nous savons que nous devrons faire avec !

Notre premier arrêt se fera donc à la fin de cette longue descente, dans la petite ville de Molinaseca. Un endroit vraiment charmant avec son joli pont de pierre, sa douce rivière dans laquelle nous imaginons un instant tremper nos pieds et son petit bar tranquille où nous nous offrons un café avec un pan con chocolate (comme dit Aurore). Une courte pause juste pour savourer la fin de la descente. Les 7 km qui restent se feront sur du plat. Nous repartons tranquillement vers Ponferrada.


Il y a peu de chose à dire sur cette partie du chemin car nous longeons majoritairement la route. La ville est toujours à notre vue au loin. Elle ne nous semble pas très belle, assez industrialisée. Un point de contraste tout de même, au milieu de tous ces immeubles, nous apercevons au loin son château médiéval. Cette fin de parcours ne procure que peu de satisfaction à nos yeux, nous traversons des centaines de mètres au milieu d'un nul part trop urbain. Quelque chose d'assez improbable tout de même, nous croisons toute une famille de moutons, quelques nouveau-nés semblent comme nous se trainer en recherchant désespérément des zones d'ombre.

Nous finissons par entrer dans le coeur de la ville par ce fameux château qui nous semble presque trop parfaite au vu de ce qui l'entoure. Comme nous avons un jour d'avance sur notre programme, nous nous rendons à la gare pour voir si nous pouvons avancer notre train prévu demain à ce soir. Malheureusement, ça ne sera pas possible pour aujourd'hui, nous l'avançons malgré tout à demain matin et décidons de nous trouver une auberge ici à Ponferrada pour terminer la journée.


Notre auberge est assez peu comparable à ce que nous avons vu jusque-là. Pas de doute, nous sommes bien dans une grande ville. Ici les murs sont blancs, les lits sont blancs, la cuisine est blanche, la salle de bain est blanche. Tout y est ordonné.

 

Après une micro siestée, l'appel du ventre prend le dessus, il est presque 15h et nous sommes affamées. Nous décidons d'arpenter les rues hostiles de cette ville pour trouver de quoi nous sustenter, nous rêvons déjà à de bons petits plats cuisinés pour changer un peu des bocadillo (sandwich). Nous passons devant un restaurant qui semble tout à fait adapté à nos attentes, une bonne odeur se dégage de la cuisine, nous entrons !


Comme à chaque fois, nous faisons de notre mieux pour nous faire comprendre. Aurore bave devant le plat d'une dame assise à la table voisine, elle décide de prendre la même chose. De mon côté, je choisis sur la carte ce qui me paraît être de la viande. Après un très long moment d'attente (ils étaient visiblement débordés en cuisine à 3h de l'après-midi), nos plats arrivent enfin. Je vois le regard d'Aurore se décomposer lorsqu'elle réalise que son plat est en réalité composé de pois chiches, de poulpe et d'une sauce vraiment trop épicée pour elle.

Toujours autant affamée, elle en avale tout de même quelques cuillères mais je vois bien qu'on est loin du bon cassoulet qu'elle espérait. Finalement, nous repasserons à la tiendra (épicerie) près de l'auberge où elle finira par acheter du pain et du pâté au poulet, à moins que ça ne soit de la pâtée pour chat, on n'est pas bien sûres !
Après toutes ces aventures, nous décidons de prendre une bonne douche et de rester près de nos lits pour le reste de cette journée. Demain, un réveil de bonne heure nous attend si l'on ne veut pas rater notre train.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now